MONOPRIX : TROP FORT ! IL NOUS FAIT OUBLIER SES GROS PRIX

1 February 2018

Avec ses marques exclusives, sa gemme Gourmet et ses pubs décalées, l’enseigne de centre-ville fait un tabac auprès d’une clientèle aisée ou branchée. Qui en perd de vue ses étiquettes corsées.

La capacité à piloter au mieux ses prix est l’un de ses atouts majeurs. Pour cela, l’enseigne dispose d’une carte secrète : dunnhumby. Filiale de l'anglais Tesco, ce prestataire, qui analyse les données clients dans les moindres détails, est le plus puissant du marché.

Grâce à Dunnhumby, Lilian Rosas,Directeur Textile, Maison Loisirs de Monoprix a constaté qu'en baissant de quelques centimes le prix du mascara, dont les jeunes filles sont très friandes, elle a pu augmenter le chiffre d'affaires de toute la catégorie maquillage. Sa collègue de l'alimentaire a, elle, évité une grosse bourde. Elle voulait arbitrer entre Desperados ou Corona, deux bières festives. Mais niet !

Dunnhumby lui a prouvé que les deux clientèles étaient très fidèles à leur bière et prêtes, l'une comme l'autre, à changer de magasin si elles ne la trouvaient plus. Idem pour tester la pertinence d'une promotion. Le sirop Teisseire en «deux pour le prix d'un» n'a été choisi que par 13% des porteurs de carte lors de la dernière campagne, un piètre score. Opération à ne pas renouveler.

Pour consulter l’article, cliquez ici.